FELDENKRAIS

Adultes

Estel Loosli

Méthode douce de mouvements, accessible à tous pour réapprendre à bouger en harmonie avec soi-même. Gagner en aisance et accéder par ces mouvements à une profonde détente. Se libérer des mauvaises habitudes et du stress. Améliorer sa qualité de vie et son capital santé.

En fonction du soutien financier des communes à la MJC, deux tarifs sont appliqués.
Important : justificatif de domicile obligatoire pour bénéficier des tarifs préférentiels.

P

Communes participantes : 
Ballaison, Bons en Chablais, Chens sur Léman, Douvaine, Excenevex, Fessy, Loisin, Massongy, Messery, Yvoire.

A

Autres communes

Inscriptions

Vous pourrez vous inscrire dès le 24 Août et tout au long de l’année (sous réserve que le cours ne soit pas complet) sur votre espace Go Asso.

Un cours d’essai est possible avant de régler, mais la place dans le cours n’est pas garantie si ce dernier est complet entre temps (inscription auprès du secrétariat obligatoire).

Adhésion

Pour s’inscrire à une activité régulière de la MJC, il vous faudra régler une adhésion en plus de la cotisation mentionnée ci-dessus.

Enfants  8€
Adultes (+de 18 ans) 14€
Famille (à partir de 3 personnes) 24 €
Association 25€

Valable du 1er septembre 2021 au 31 Août 2022

Vous souhaitez en savoir plus sur le feldenkrais ?
Retrouvez une vidéo de découverte ainsi qu’un article de journal pour aller plus loin dans la compréhension de cette méthode ou « l’effort est inutile, le plaisir du geste toujours présent »

La méthode Feldenkrais vous ouvre ses portes

Article publié en Novembre 2017 par le journal Nouvelles-GE, rédigé par Viviane Scaramiglia 

Les neurosciences confirment aujourd’hui ce que Moshé Feldenkrais (1904-1984), ingénieur en physique et premier judoka européen, démontrait déjà: la qualité de nos mouvements reflète l’état de l’organisation de notre système nerveux. Maux de dos, dou­leurs articulaires, tensions musculaires, stress, mauvais sommeil, problèmes respiratoires, de la vue et de l’ouïe ou mal-être chronique étant autant de signes de sa désorganisation. Par conséquent, réapprendre à bouger en harmonie avec soi-même revient à réi­nitialiser nos connections neuronales. Ainsi fondée sur des observations rationnelles, la méthode s’est générali­sée depuis les années 1950 avec ce même but: retrouver l’intelligence du mouvement pour gagner en aisance, se libérer des mauvaises habitudes qui peuvent être génératrices de douleurs. Et du même coup, améliorer sa qualité de vie, tant il est vrai qu’être mieux dans son corps, c’est être mieux dans sa tête, dans ses pensées, émotions et dans l’ensemble de nos actions.

Au-delà de simples exercices de gym­nastique, cette méthode d’apprentis­sage douce et non intrusive propose d’explorer les mouvements, d’être à l’écoute de leurs sensations. Selon Moshé  Feldenkrais, nous n’apprenons pas par la volonté, mais par l’attention que nous portons à ce que nous fai­sons et à la manière dont nous le fai­sons. 

Les séances se déroulent au rythme de chacun. Le praticien n’im­pose pas, il propose, encourage par le toucher ou la parole à expérimenter de nouvelles possibilités comportemen­tales. Le travail est basé sur le potentiel de chaque participant et se construit avec lui. Les gestes sont lents, l’effort inutile, le plaisir et le ressenti du geste toujours présents. La perception corpo­relle s’affine, le mouvement devient plus fluide, plus souple, plus facile. Homologuée en 2016 par la Confédération en tant que thérapie complémentaire, cette approche glo­bale de la personne ne demande aucune condition physique particulière et peut être pratiquée à tout âge, des enfants aux seniors et personnes han­dicapées. On y vient pour préserver son capital santé, trouver une solution à des douleurs chroniques, récupérer suite à un accident, un AVC, une maladie, pour reprendre contact avec son corps après un accouchement ou encore développer une meilleure conscience de soi pour mieux choisir, décider et aller de l’avant. Nombreux sont égale­ment les sportifs et artistes (musiciens, danseurs, comédiens … ) qui y trouvent le moyen d’optimiser leurs habiletés.